Il confond Linux avec Lean UX et devient la risée de son agence web

Confusion et excès de zèle ne font définitivement pas bon ménage. Un enseignement qu’une agence web de Grenoble a appris à ses dépends, quand leur nouveau Lead Developer a remplacé l’intégralité des systèmes d’exploitation de l’agence par des OS Linux… après avoir reçu la consigne de ne travailler qu’en Lean UX pour les projets de développement.

C’est une histoire bien singulière qui aurait pu coûter très cher à Bastien Grivault, Lead Developer fraîchement recruté par WebWebWeb, “agence web CoolCoolCool” de Grenoble. À son arrivée, il est directement convoqué par le directeur de l’agence : “On a fait connaissance, l’échange était cordial” se souvient-il, “Après il m’a expliqué ce qu’il attendait de moi et les raisons pour lesquelles il m’avait recruté et notamment son souhait de ne travailler qu’en Linux”.

Bien que sceptique quant à la prononciation de “Linux” par son nouveau patron et l’efficacité réelle de la démarche, Bastien décide de s’exécuter : “J’ai trouvé ça étonnant d’industrialiser les développement sous un OS Linux dans une agence web, mais après tout pourquoi pas ?”. Pour aller plus vite, Bastien décide d’effectuer la migration pendant la nuit : “Je ne voulais pas déranger les développeurs et il y avait une vingtaine de PC à migrer vers un OS Linux, donc pas de temps à perdre. J’en ai aussi profité pour rédiger une documentation technique complète.” précise-t-il.

En revenant à son agence le lendemain après-midi, Bastien pensait être accueilli en héros mais eut une drôle de surprise : “C’était la panique à bord, les développeurs avaient l’air complètement perdus et mon boss hurlait que c’était du sabotage industriel. En me voyant, il m’a demandé de venir dans son bureau” raconte-t-il. C’est en discutant avec son patron qu’il comprit son erreur : “Je lui ai dit que c’est lui qui m’avait demandé de ne travailler qu’en Linux”. Visiblement incrédule, le dirigeant de WebWebWeb griffonna alors sur un bout de papier avant de le tendre à Bastien : “ Il avait écrit “Lean UX”. Comme la méthode de développement. J’ai compris pourquoi sa prononciation de “Linux” me paraissait étrange. J’ai éprouvé un étrange mélange de soulagement et de malaise ” nous confie-t-il.

Cette mésaventure a transformé de manière irréversible le quotidien de Bastien dans son agence : “Aujourd’hui les développeurs m’appellent au choix Linul ou Troud’UX. J’ai quand même conservé mon poste parce que la nouvelle s’est répandue très vite et comme les agences web spécialisées Linux ne courent pas les rues, on a eu beaucoup de nouveaux clients. J’ai même obtenu une promotion, mais ces surnoms me poursuivent toujours” regrette-t-il.